Nicolas et Carla unis

Publié le par Milan

"Allo ? Alors c'est vrai, tu as une nouvelle poule ? Noooon.... ! C'est qui ? Carla Bruni ? Non, connais pas.

Elle fait quoi ? Ah elle a sorti un album... Non vraiment, ça ne me dit rien. Enfin l'important c'est que ça roule entre vous. Oui, oui, le coup de foudre...

Et c'est arrivé quand ? Avant ou après que tu aies été élu président ? Ah, après... Non mais c'est pas grave, c'est bien aussi."

Politiquement, c'est sûr, on a changé d'époque : je ne parle pas seulement de l'absence de cravates. Après des décennies de couple présidentiel stables, "statuifiés" (et de liaisons extraconjugales aussi discrètes que possible), nous voilà avec un Président célibataire, apparemment bien décidé lui aussi à justifier la réputation internationale de coureur de jupons accordée aux Français.


Alors comme ça, tu te fais Carla Bruni ? Pas mal, pas mal.... J'avoue, j'avais longtemps rêvé de Catherine Deneuve en première Dame de France : elle semblait faite pour ça. Mais bon, maintenant il est trop tard, et effectivement elle aurait été trop grande pour toi.


Il était temps

Je suis sûr que c'est le bonheur entre vous. Carla échappe de justesse à l'oubli total qui la guettait, après un premier album sans relief. Il n'y a rien de pire qu'être un ex-top model : bien trop âgée pour retourner dans le monde de la mode, on fait généralement une piètre actrice ou une mauvaise chanteuse. On peut dire vraiment que tu l'as sauvée in extremis.


Quant à toi, Nicolas, maintenant tu t'es taillé une image de séducteur. Les hommes français vont enfin te montrer un peu de respect, non pas la politesse pour le patron, à laquelle tu es habitué, non, je te parle du respect, entre mâles, qu'on cède à celui qui exhibe la plus belle poule. Carla Bruni, ça en jette quand même plus que Bernadette.


Et les enfants ?

Ceci dit, vous vous êtes un peu foutus de notre gueule, non ? Ségolène Royal et toi, vous avez tous les deux fait campagne avec votre moitié historique. Des couples solides, unis, pour tout dire des modèles : "Ségolène Royal et François Hollande ensemble au sommet de l'Etat", ou bien "Nicolas Sarkozy a pardonné à Cecilia"...


Vous nous avez pris pour qui ? pour les enfants du divorce ? vous pensiez qu'on allait se fâcher en cas de séparation, et vous faire dégringoler dans les sondages ? Alors vous avez préféré rassurer la bonne vieille France, traditionnelle et conservatrice, celle qui ne votera jamais pour un divorcé (ni pour un homo, ni pour un Noir non plus, soit dit en passant...)


Et sitôt bouclée la campagne, allez hop ! remballées les photos en famille dans Paris-Match et les poses tendrement complices. Tire-toi Cecilia, fais tes valises François ! Les enfants, il est temps de vous l'annoncer, vous êtes grands maintenant (vous avez voté) : on se sépare.


Et il s'est passé ce qui se passe dans tous les couples de la cinquantaine : la femme passe pour la grande perdante, confrontée à l'inexorable baisse de ses charmes. Tandis que l'homme, lui, se trouve immédiatement une jeune poulette (une astuce: divisez l'âge de votre ex-femme par 2) pour exhiber sa jeunesse retrouvée.


Depuis, c'est un longue litanie de festivités : dîner au Fouquet's, vacances sur la yacht du copain PDG, visite aux potes américains, voyages diplomatiques en amoureux...

Hé Nicolas, je te rappelle qu'on t'a tous élu pour que tu travailles en tant que président, pas pour t'offrir des voyages à l'oeil pendant 5 ans. Si tu voulais plus de congés pour le même job, il fallait voter à gauche...

 

Publié dans 1mec1fille

Commenter cet article

DéPaysage 09/01/2008 10:12

Je n'aurais pas cru que Cecilia avait 80 ans.....Sinon pour le reste je suis dakodak:)