Ze life of Pimpin

Publié le par Milan

Bonjour a tous, je tenais à vous dire de ne pas vous inquiéter, je ne suis pas mort, même si mon absence sur le blog a été tres longue.
Je suis simplement en plein preparatifs de depart, puisque je m'apprête, à mon tour, à rejoindre ma douce et tendre à l'autre bout du monde.

Ces dernières semaines ne m'ont guère laissé de temps pour bloguer, mais je reviendrai très bientôt, tout simplement parce que le plaisir d'écrire et de dialoguer avec vous est encore bien présent.

En attendant, j'ai décidé de metttre à l'honneur Pimpin, qui a laissé il y a trois jours un commentaire tellement long, pour nous tenir au courant de ses aventures, qu'il y avait matière à le publier en article. La voici donc, la suite de "Ze life of Pimpin" :

" Bonsoir tout le monde !!

Alors, ça va être un peu long, donc accrochez-vous...


Premièrement, je suis embauché depuis le 18 septembre dans la boite où j'ai fait mon stage, pour un salaire plus que correct. J'ai trouvé un appart très sympatihque à 10 minutes de mon taf à pied, en plein centre de Courbevoie. J'ai rendu mon mémoire de 100 pages, il ne me reste plus qu'à en faire un résumé de 5 pages en anglais pour en avoir définitivement terminé avec mon école (enfin, il reste encore la soutenance).

Tout va bien me direz vous. Je ne me plains pas. Le truc, c'est que j'ai le don pour me mettre ailleurs dans des situations impossibles.


1/ La mariée

Début de l'histoire : été 2005, mariage de ma soeur. Je rencontre une de ses amies, en couple depuis 7 ans, mariée depuis 2 mois. Sympathique, marrante et plutôt jolie, il n'y a bien sûr aucune ambiguïté car elle est mariée. Elle déconne beaucoup, parle à ma soeur en lui disant que si elle était célibataire, elle se taperait bien son petit frère (càd moi) ! Tout ça sur le ton de la rigolade bien sûr.

Quelques mois passent, on se voit très rarement, sans discuter plus que ça. Un soir de juillet je la croise en boite, sans son mari mais avec son frère, que je connaissais en fait sans le savoir. On décide de faire un after chez moi avec d'autres potes, on discute un peu, toujours sans aucune ambiguïté. Je la revoie quelques semaines plus tard, elle me demande mon adresse msn car ma soeur lui a dit que j'en avais une. Quelques jours plus tard, on commence à discuter. On se raconte ce qu'il s'est passé depuis 1 an, je lui parle entre autres de mes déboires avec la stagiaire, elle me parle des difficultés du mariage...on s'entend vraiment bien quoi, toujours sans ambiguïté...

Un jour, elle m'envoie un mail au boulot. On commence à parler, elle finit par me dire que depuis qu'elle m'a vu je lui plais, qu'elle trouve ça vraiment bizarre qu'on s'entende aussi bien, qu'elle ne sait vraiment plus où elle en est avec son mec. Ouh la la, j'essaie tant bien que mal d'éteindre l'incendie, son mari je le connais et je n'ai aucun problème avec lui. J'essaie de la persuader que c'est une mauvaise passe, que ça va passer...elle part en vacances 3 semaines, à son retour je pensais qu'elle aurait oublié...

Elle revient, ça continue sur la lancée. C'est sûr, j'aurais pu couper les ponts direct, mais bon je traverse un peu une période de vide affectif, et c'est toujours flatteur qu'une fille, peut-être encore plus une femme mariée, s'intéresse à vous comme ça. Bref, je garde quand même la tête froide. Je lui dis que ce soit moi ou un autre, en gros ça ne changerait rien au problème. Elle m'assure que non, que quand elle m'a rencontré je lui plaisais déjà. J'essaie tant bien que mal de la persuader, de lui dire que si elle devait quitter un jour son mari, ça n'est pas pour se mettre avec moi, mais uniquement parce que ça deviendrait invivable avec lui, et qu'entre nous il y a de grandes chances pour que ça foire (la différence d'âge, les attentes d'une relation sûrement différentes pour chacun).

Rien n'y fait, les échanges continuent. J'aime bien avoir le dernier mot, donc j'ai du mal à céder, même si je sais que les conséquences pourraient être désastreuses : ma famille et belle-famille les connaissent, c'est la meilleure amie de ma soeur. Bref, autant de raison pour se faire haïr et désheriter, peut-être juste pour un fantasme inassouvi ! On finit par se voir, un midi, pour un pique nique dans un parc, où on a beaucoup discuté. Au final, ça n'a pas trop avancé. On était super content de se voir, bien sûr je n'ai rien tenté, mais l'envie était sûrement là des 2 côtés.

J'essaie de me persuader que je suis un mec bien, mais en même temps, il n'y a que 2 façons de régler le problème : soit je coupe les ponts, soit on va jusqu'au bout. On s'est revus chez ma soeur, c'est plutôt bizarre, mais bon. Je dois la revoir samedi prochain. Je prie pour ne pas faire de la merde!


2/ L'ex

Rappel des faits : Aline, ex avec qui je suis resté 2 ans, avec une rupture au milieu et à la fin, dont je suis responsable pour les 2. Petite vengeance perso au mois de mai : elle couche avec mon meilleur pote...Bref, bien énervé sur le coup, je décide de passer outre et d'effacer l'ardoise. On se revoit sur Paris mi juillet, c'est plutôt sympa. Forcément, les côtés qui font que je suis sorti avec elle remontent, mais je ne peux pas m'empêcher de penser qu'on a déjà essayé 2 fois et que ça n'a rien donné. Un week-end, on se fait une escapade à Deauville avec un pote et son cousin. On finit par dormir ensemble le soir, sans rien qu'il se passe, même si on (je) blaguais beaucoup sur le sujet pendant tout le séjour.

On se revoit quelques semaines plus tard, en boite, où le frère d'un pote est là. Je lui présente, innocemment. Le week-end d'après, j'organise une petite soirée barbecue chez moi, elle n'était pas sensée venir, lui était invité. Dans la semaine, je reçois un texto de la miss, qui demande si finalement elle peut se ramener. Je l'appelle, flairant le coup, en lui disant que si c'était pour qu'elle se tape mon pote devant ma gueule, c'était pas la peine et ça se passerait très mal si ça devait arriver. Il arrivent à 2. Bingo, pendant la soirée, je les cherche pour bouger car on avait décidé d'aller en boite. Ils s'étaient éclipsés je ne sais où, finalement après les avoir cherché pendant 20 minutes, ils reviennent. Incendiage en règle, il faut dire que je l'avais prévenu. Ca finit très mal, je la pourris grave en arrivant en boite, elle se délecte toute la soirée devant ma gueule avec sa nouvelle conquète...

Je la revois 2 semaines plus tard, pour l'anniversaire d'un ami commun. Elle devait être accompagnée, j'avais préparé mon meilleur coup de boule. Finalement elle était seule, elle vient me voir limite en me faisant son mea culpa, en disant que finalement c'était pas un mec pour elle, mais qu'elle fallait qu'elle vérifie par elle même, patati patata...On discute, on reparle de nous, je lui dis c'est tentant mais que ça ne marcherait pas si on se remettait ensemble.

Semaine de vacances (ou plutôt bossage de mémoire) il y a 2 semaines, j'en profite pour faire une mini crémaillère chez moi. Je décide de l'inviter. On boit un peu, je suis chaud, elle a trop bu pour rentrer. Elle reste dormir chez moi finalement, mais bon elle m'annonce que pour des raisons techniques il ne pourra de toute façon rien se passer. On se couche, finalement je tente des bisous dans le cou. Elle m'envoie creuver pendant 20 secondes, intervalle au bout duquel elle finira par céder. Au final, on a pas beaucoup dormi. Je pense qu'elle croyait que je voulais que ça reparte. Je lui ai fait comprendre que ça n'arriverait pas. Elle est repartie la lendemain matin en annonçant que finalement, elle allait laisser une chance au mec qu'elle avait fait quasi cocu la veille. Soit...réaction primaire : je sais que je pouvais l'avoir donc au final, je m'en contrefous !

 

3/ La stagiaire (bis)

Suite à mon échec cuisant avec la stagiaire au début de mon stage, je me suis juré de ne plus jamais rien tenter avec les collègues. Je me suis bien fait bâcher, et j'avais prévenu mes 2 potes (en stage dans la même boite) qui avaient tenté leur chance de leur côté, que ça présageait à 99% une rupture difficle. Bingo pour les 2. L'un d'eux est parti à la fin du stage, donc c'est moins grave, le 2ème, qui est un de mes meilleurs potes, s'est fait embaucher, donc il comprend sa douleur.

La fille qui l'a quitté, stagiaire, en fait on est assez proches depuis qu'on se connait. On est super potes, on discute beaucoup, mais pas d'ambiguïté : c'est l'ex d'un pote. Même si on me l'a fait et si je peux apparaitre parfois comme un gros connard à travers mes récits, j'ai quand même des principes.

Cette semaine, elle m'a appris, désolée, qu'elle n'était pas embauchée. Mine de rien, me dire que je ne vais plus la voir, ça m'a bien trituré le cibouleau, et je dois dire que ça m'a fait mal, mal au coeur. C'est vrai qu'au delà de notre amitié, il y a peut-être quelque chose de plus. Ca me fait vraiment de la peine de la voir partir.

Du coup, ce soir je l'ai invitée à diner chez moi, on a vraiment passé une bonne soirée. Les regards et comportements ont un peu changé la vision que j'avais d'elle. Je pense qu'elle a aussi compris de son côté. On a finalement préféré qu'il était mieux qu'elle ne reste pas dormir, même si je crois qu'on y pensait très fort tous les deux. Un petit coup de fil une fois dans le train, ambiance un peu bizarre. Elle me remercie, on se souhaite bonne nuit. C'est sûrement mieux comme ça.

 


Conclusion :

J'ai vraiment de gros problèmes de conscience en ce moment, des histoires vraiment pas simples voire merdiques, et des choix importants à faire :

- tromper un mari peut-être juste pour assouvir un fantasme.

- mentir à une ex juste pour coucher avec elle.

- trahir un ami et peut-être tout gâcher avec une bonne amie, en prenant le risque de les perdre tous les deux.

 

 

Publié dans 1mec1fille

Commenter cet article

pimpin 11/04/2007 20:32

Petite parenthèse : "lieu de vie sociale", je dis ouais, à prendre avec des pincettes, car il y a toujours des cas particulier, comme par exemple les SSIIs.Même si j'ai eu des histoires avec des stagiaires (d'ailleurs, le thème de "stagiaire" mériterait un article rien qu'à lui...) à l'époque où j'en étais un, je dois dire que depuis c'est trop la loose. Et encore, en ce moment je suis chez le client, et bien figuez vous que c'est encore pire (je tairais le nom de la boite...).Vous allez me dire, la vie sociale ne se résume pas à la vie amoureuse/sexuelle. Rassurez vous j'en suis conscient :)Sinon quoi de neuf...1/ La mariée : je tiens le coup, même si elle revient régulièrement à la charge !!2/ L'ex : il n'y a pas eu de suite, on se reparle de temps en temps, surtout quand elle a un problème informatique en fait :)3/ La stagiaire exilée : Scandale !! Avant qu'elle parte on a passé une nuit ensemble. On s'est expliqués après qu'elle soit partie, je lui ai dit que j'avais des sentiments et que c'était pas si simple que ça. Je l'ai un peu pourri par mail un soir où j'étais bourré, j'ai été un peu con dans cette affaire...Bref ! Une fois l'éponge passée, on se parlait de temps en temps avec webcam, c'était bien sympa. Le soir de la Saint Valentin, on était comme 2 cons chez nous derrière la webcam, je pense qu'on aurait vraiment préféré se voir...et puis ensuite, plus rien. Je n'ai pas de nouvelles depuis, je ne sais même pas si elle est rentrée. Y'a une rumeur comme quoi son cv retrainerait sur les bureaux de ma boite. J'imagine bien le bordel si elle revient !!Et toi Milan. Tu bosses ? Mme va bien ?Spécial bonjour à Grr et E.A+

Milan 14/10/2006 06:38

C'est vraiment sympa de ta part, Pimpin, c'est vrai que ca aurait été cool de se voir... j'ai l'impression qu'on a des atomes crochus sur le net, peut-etre qu'on aurait confirmé en live ?Malheureusement je suis deja parti... faut que je vous fasse un petit topo sur le blog tres rapidement...Quant a ma tete... le dessin c'est pas exactement moi, mais je ressemble un peu à ça... je sais pas si ça donne une super indication :-)

pimpin 14/10/2006 00:04

Alors ces préparatifs ??? :)Des fois je t'envie de savoir que tu t'exiles loin de la métropole. En ce moment j'ai l'impression de ne vivre quasi exclusivement que pour le boulot...enfin bien sûr il reste mes plans galère à côté !Ce que je regretterai peut-être, c'est de jamais avoir vu ta tronche ! J'me demande si tu ressembles au dessin plutot bien griffoné sur la gauche. Si ça te dit et si jamais t'as un peu de temps avant ton départ, j'te paie une mousse sur paname ou levallois !

pimpin 08/10/2006 23:59

La mariée, je l'ai vue en boite, on a fait un after chez moi (mais pas que tous les 2). Même si elle me plait, c'est impossible pour moi de faire quoi que ce soit. Pour l'instant tout va bien, je ne fais pas encore de la merde ! La stagiaire...c'est compliqué. Quand on se voit elle est super attentionnée, le reste du temps j'ai l'impression qu'elle s'en fout royalement de ma gueule. Elle revient sur Paris dans la semaine et on va peut-être se voir. C'est sûrement ma dernière chance, elle se barre à l'étranger à la fin du mois. J'espère quelque chose, mais je sais qu'au fond si ça arrive, ça n'ira pas au delà du "bonus" entre potes, car je sais dans quel état d'esprit elle est. Elle n'a sûrement pas envie de se poser, et c'est bien dommage, enfin j'essaie de ne pas me prendre la tête et j'espère qu'on va passer une bonne soirée quand on va se voir...

stella 05/10/2006 06:52

je pense plutot qu'il n'y a aucun probleme. il faut se mettre a  la place du mari et se dire si ça m'arrivait! et tu trouveras la reponse
bonne journee