Hommes et modèles

Publié le par Milan

Je suis frappé chaque jour par l'absence de modèles masculins réalistes : je veux dire par là des modèles dont on pourrait s'inspirer dans la vie courante, pour surmonter nos problèmes au quotidien, affectifs, domestiques, etc...

Aucun guide spirituel, aucun... modèle utilisable.

D'habitude, les mecs te diront qu'ils admirent qui ? Les stars du sport ? C'est bien joli, mais les pirouettes magiques de Ronaldinho, ca ne m'aide pas dans ma vie de tous les jours (s'imposer face à un supérieur hiérarchique, une bande de racailles dans le metro, réparer la voiture, placer son argent intelligemment, enfin tous les trucs qu'est censé gérer un homme moderne, quoi).

 

La vie dans la télé

 

J'ai beau regarder des tonnes de films et de séries TV, je reste à chaque fois déçu par l'absence de modèle masculin, c'est soit :

- le héros est totalement inutilisable, parce que c'est un surhomme déconnecté du réel. Par exemple, James Bond. Vous pouvez prendre James Bond comme modèle dans votre vie de tous les jours... le ridicule ne tue pas... mais il rend ridicule, ceci dit. Autre exemple : les chouchous des filles, Georges Clooney dans Urgences et l'autre médecin dans Lost (je sais plus son nom, cette série devient lassante au bout d'un moment). Ils sont tellement parfaits, beaux, forts, résistants à l'adversité et sûrs d'eux que c'est à mille lieux du monde réel. Je ne connais aucun homme qui se comporte comme ça, personnellement !

- le héros masculin est pas du tout un modèle : il se comporte comme un connard / un lâche / un irresponsable, envoyant un message global qui résonne à mes oreilles comme "tous les hommes sont vraiment des incapables, et toi aussi, mon vieux"

 

Pardon ? Je suis parano ? Moi, je suis parano ?
Pas du tout ! Regardez les séries qui marchent le plus fort et qui sont les plus intéressantes en ce moment, séries à forte composante féminine (féministe ?) - attention je me contente de parler ici des séries tournant autour du thème de mon blog : les relations amoureuses !


* Dans Sex & the City, on commence par Mr Big
. Grand charmeur, homme "parfait" dans le sens "qui a réussi sa vie", j'avoue que j'aimerais bien être comme lui vers 45 ans... :)
Mais bon voilà, il se comporte vraiment comme un enfoiré malhonnête, lâche vis-à-vis de Carrie quand il s'agit de s'engager dans une vraie relation, et il finit par faire franchement son adolescent stupide (je me casse avec une plus jeune - plus bonne qui me rendra malheureux), et puis après il lui sabote son histoire en recouchant avec elle, enfin bref ZE connard, quoi. J'ai beau me reconnaître beaucoup en lui, ce n'est pas une image très flatteuse.

Après, encore pire : le deuxième amour de Carrie, c'est Aidan. Alors lui, il m'a filé des crises de boutons pendant tous les épisodes : j'ai jamais vu un mec aussi mou !!! Ca se voit que c'est un pur fantasme de la scénariste : il dit oui à tout, il est toujours là pour Carrie, il n'a jamais de sautes d'humeur, jamais de désirs qui vont à l'encontre de Carrie, et il est prêt à s'engager et à la demander en mariage.
Les filles, il faut que vous dise, ce modèle-là n'existe pas !


* Dans Bridget Jones, on avait le choix entre Daniel Cleaver, très bien incarné par Hugh Grant : LE prototype de l'enfoiré (comme dit dans le roman, "l'équivalent masculin d'une salope") et Mark Darcy, le bon naze, timide-coincé et pour tout dire franchement couillon.


* A force, le risque, c'est de devenir carrément extrémiste et de prendre exemple sur Tom Cruise, i-nou-bli-able dans Magnolia, qui lançait dans ses séminaires de coaching réservé aux hommes son slogan "Respecte la bite !" et vendait son fabuleux ouvrage, un manuel pour apprendre à "séduire et détruire" les femmes. Merci Tom pour cette superbe performance, mais je ne peux pas me comporter comme ça : et si j'ai une petite fille plus tard ?? il faudra bien que je lui transmette quelque chose de positif !

 

Et puis soudain, le héros

 

Et finalement, ma quête a abouti ! J'ai trouvé un mec-modèle, un vrai sur qui prendre exemple, un mec qui est à la fois viril et protecteur, qui est l'homme de la famille sans être macho, qui a ses moments de malaises, de doutes, des hauts et des bas, qui fait des conneries, bref qui a une vraie vie quotidienne comme nous tous.

Un mec pas vraiment parfait, pas idéal, mais qui m'inspire... confiance. Oui, c'est ça, enfin un schéma masculin qui me donne confiance. Et croyez-moi, c'est rare, de nos jours, l'image de l'homme me semble tellement brouilée... confuse...

Bref, merci aux scénaristes de Desperate Housewives d'avoir imaginé Tom Scavo rien que pour moi :

 

Publié dans 1mec1fille

Commenter cet article

Hell 23/04/2006 17:00

Tu vois Milan, c'est ça la différence entre un homme et une femme !Toi tu considères que la bonne femme devrait s'estimer heureuse qu'il l'ai baisé ELLE et pas la baby sitter. Mais c'est un comble !En tant que nana, j'estime qu'il aurait du garder sa queue au frais ( donc ne pas bander pour la jeunette !) et ne désirer que sa femme. Ghein?!  (Ouaih, je sais, c'est de l'utopie à ce stade )Là, il a eu une érection provoquée par la jeunette, et pas par sa femme. Du coup, il aurait du dormir dessus, au lieu de se vider dans sa femme alors que ce n'était pour elle qu'il était dans cet état... Tu piges la nuance de la chose?

Milan 18/04/2006 13:11

Waaah non, tu es super dure !Justement ce que j'aime dans ce personnage, c'est qu'il n'est pas parfait : il a ses faiblesses, et je me reconnais dedans, justement.Le coup de la baby-sitter, je m'en souviens, ca m'avait fait bien rire justement, parce que c'est typiquement masculin... Oui, il etait excité par la jeunette, mais je ne le trouve pas "sournois" : il remonte faire l'amour à sa femme Ce qui aurait été salaud, c'est de faire des avances à la baby-sitter, je trouve.Tu vois, justement, ce passage, je trouve ça touchant : c'est typiquement un mec avec ses défauts masculins, et il essaye de gérer au mieux. La baby-sitter l'excite, il peut pas faire grand-chose contre ça (les hommes ont l'excitation visuelle, comme on l'a dit dans http://1mec1fille.over-blog.org/article-2304993.html ), mais il choisit de faire l'amour à sa femme.Pour moi, c'est tellement ça, un homme : toujours en butte entre ses désirs et ses contraintes, ce qu'on attend de lui, etc...

Hell 14/04/2006 22:52

Oh et puis j'oubliais...Pour ce Tom Scavo ... Ecoute, tout de même ... dans un épisode, ce mec (sous entendu " sale type" ) surprend la baby sitter à poil en plein milieu de la nuit en descendant brancher la cafetière et il remonte baiser sa femme, parce qu'il était trop exité par la nudité de la jeunette ... Je trouve ça vraiment limite. Alors qu'avant de descendre dans la cuisine, il était en train de s'endormir...Hein, si c'est cela ton modèle... lol C'est tout à fait le genre du mec qui donne l'impression d'être parfait mais qui, au fond, est bien celui est qui capable du pire. Plus que les autres. C'est donc bien de lui dont il faut à tout prix se méfier, parce qu'au moins, avec le MIster Big, tu sais à quoi t'attendre. Tu sais ce qu'il est et tu connais ses travers. Tandis que face à un mec sournois, tu es aveugle, sourde et muette. Tu ne sais rien. Et il peut tout te faire. Rien de plus douloureux qu'un mec pareil car il agit pratiquement toujours de façon à trahir.

Hell 14/04/2006 22:38

Hum ... Le modèle "AIdan" n'est pas une hérésie, tu sais ... lolMon ex est ainsi. Oui Oui, tu as bien lu, mon cher !Il dit oui à tout et à tout le monde, est incapable de hausser le ton quand une folle déboule à la caisse, nous passant sous le nez pour aller payer ses courses. Il ne klaxonne pas quand un taré nous faisait une queue de poisson dans les rues de Paris, car selon lui, le mec a toujours des circonstances atténuantes. Quand j'avais une envie de chocolat en plein milieu de la nuit, nous prenions la voiture pour silloner les rues de la ville. Le samedi, au lieu de faire sa grasse matinée comme tous, il acceptait d'aller au marché des Ternes parce que selon moi, il y a là les meilleurs produits frais de la ville, ensuite, nous allions prendre un café à emporter à Bastille, car seuls eux savent faire un cappucino digne de ce nom, puis nous déjeunions à la terasse d'un café au soleil à Mouffetard près de chez moi, avant d'aller à la parfumerie où il m'offrait des tonnes de produits de beauté que je désirais...Je ne parle même pas des billets de banque laissés sur la table du salon, sous prétexte que je dois aller faire les courses, ni même du voyage en Italie que je désirais faire : périple en voiture à Mantoue, Ferrare, Bologne, Padoue, Milan, Parme, Bergame, Cosme, Sirmione, et autres petites villes de la région des grands lacs... A dormir dans de symapthiques hotels au lieu d'aller au camping, car j'ai horreur des tentes. Humphf oui ... Cela existe donc bien ... Mais l'ennui c'est que ce type d'homme ne séduit plus les foules. Trop de mollesse tue le désir. Homme fantastiquement généreux ? ... en général cela dénote un mort au lit. Oui... Incapable de bander à la moindre contrariété, pas du tout autonome, on doit tout faire soi-même. La plaie. Sans parler d'un manque total d'imagination dans ce domaine. Bref, entre le macho Mister Big ou le Aidan englué dans sa mollesse ... Les femmes préfèrent donc sans conteste ... Le macho qui les fait grimper au rideau. Un orgasme, ça efface toujours tout.

Milan 02/03/2006 13:43

Ah ah, voilà quelqu'un qui n'a pas eu la chance de voir la saison 2...