La Saint-Valentin approche

Publié le par Milan

Des fêtes neuneu, il y en a des tas ; mais la Saint-Valentin bat tous les records de la "neuneutitude", et quand les magasins commencent à garnir leurs vitrines de coeurs rouges prétexte à fourguer tous types de produits (DVD, chocolats, liquide-vaisselle et forfaits téléphoniques), moi ça me donne envie de poser des bombes.

Le gros problème avec la Saint-Valentin, c'est son aspect obligatoire : impossible d'y échapper ! C'est le péage sur l'autoroute de l'amour (quelle métaphore !)

- Si vous avez un(e) chéri(e), il (elle) ne peut pas ignorer que c'est la Saint-Valentin, et si vous ne faites pas de cadeau, c'est un signal très clair de pré-rupture. "J'ai pas envie de te faire un cadeau cette année... d'ailleurs je pense qu'il faut qu'on se sépare".

- Et puis si vous êtes célibataire, c'est pire : impossible de faire vos courses ou de marcher dans la rue sans voir écrit partout "Saint-Valentin" (ce qui équivaut clairement à "t'as pas d'amoureux, toi ?"). Sans compter que le lendemain tous les collègues vous montreront leurs cadeaux (surtout les filles).

 

La fête des grand-mères, au moins, vous pouviez l'esquiver : il suffisait de ne pas appeler votre grand-mère autour de cette date, et puis même en oubliant le bouquet de fleurs vous ne cesserez pas d'être son petit-fils pour autant. Alors que si vous oubliez la Saint-Valentin, votre CDI amoureux risque fort d'arriver à échéance très vite... (et sans préavis, vous ne saviez pas que c'était encore la période d'essai ? c'est l'effet CPE, ça).

Malgré tout ce qu'on peut raconter (les billets doux du 14 février remonteraient au XIVe siècle), historiquement, rien ne justifie la Saint-Valentin. Valentin lui-même est en réalité une série d'obscurs martyrs chrétiens probablement célibataires, et l'Eglise catholique n'a jamais cautionné de pratiques amoureuses pour commémorer un martyr.

En fait, il semble plutôt qu'elle ait calé cette fête pour étouffer le rite païen des Lupercales, sorte de fête orgiaque de la fécondité chez les Romains, qui étaient quand même de sacrés coquins.

 

Bref, rien à faire, la Saint-Valentin est définitivement une fête purement commerciale, à ranger dans la catégorie des fêtes bidon, avec la Sainte-Catherine, la Journée "j'aime mon entreprise" et le Beaujolais nouveau.

C'était fatal, de toute façon : un pays où les fêtes religieuses n'ont plus aucune signification et qui n'a rien de nouveau à commémorer se rabat forcément sur les maigres intiatives de ses commerçants, à défaut d'alternative et de volonté du monde politico-associatif.

 

A ce stade, j'étais convaincu qu'il fallait un mouvement violent d'opposition à la dictature médiatico-commerciale de cette hypocrite Saint-Valentin. Cette fête que tout le monde fait semblant d'aimer alors qu'il la méprise en secret, ou pire, la craint, méritait un bon vieux lynchage

 

Mais je ne m'attendais pas du tout à ce que la contre-attaque vienne de Meetic. Oui, Meetic, qui propose à ses (nombreux) adhérents de monter de toutes pièces la première Fête des célibataires. Une fête des célibataires... c'est pas bête, si les chiffres continuent à grimper, il y aura bientôt plus de célibataires que de gens en couple. 

Alors voilà, quand un pays n'a plus rien à fêter, quand le sponsoring remplace le spontané, ça donne ceci :

Seul problème : qu'est-ce qu'on offre, le jour de la Fête des célibataires ? Un sex toy ?

Publié dans 1mec1fille

Commenter cet article

Anne 20/02/2006 20:37

Et bien moi j'ai testé ma moitié le jour de la St Valentin, je lui ai rappelé ce jour et voici la réponse que j'ai eu :
" oui je sais y a des cons partout avec des roses qui attendent le tram. Au fait bonne St Valentin !"
Voilà ça c'est du romantisme! mdr
Sincèrement c'est une fête bidon, je n'ai pas besoin d'une date pour aimer et offrir un cadeau à ma moitié! ;-)

E. 14/02/2006 13:13

Arf...la définition du romantisme par Grr... :)

Grr 14/02/2006 12:58

C'est le jour J. Je sais pas si y a eu des celtes en France, mais aujourd'hui faut que je sexe!

Woman 10/02/2006 11:42

juste une question les celtes ils n'ont jamais été en france ???

Nina 10/02/2006 00:51

Oui, totalement d'accord. C'est une fête celte, à la base, mais en France, on "fête" ça sans même savoir ce que ça veut dire. Dieu merci, ça s'est cassé la gueule.